Julien burri dans Fémina (27/04/2011)

L’histoire : Deux sœurs vivent seules dans la maison familiale. Leur mère fréquente un politicien à New York et leur père est à l’hôpital psychiatrique… Livrées à elles-mêmes, elles vivent pourtant en paix, reçoivent une assistante sociale aigrie qu’elles savent éveiller à la vie, et un amoureux qui se déguise en dandy, en âne ou en ravisseur, pour les émoustiller. Plus leur père se mure dans le silence, plus elles affinent leur langage et « chantent le monde ».

Ce qu’on en pense : Ce roman fait l’effet d’une caresse, d’une morsure amoureuse. C’est une ode à la sensualité et à la musique des mots, en équilibre entre ingénuité enfantine et brutalité. L’écriture, organique et poétique, rappelle celle d’Hervé Guibert. C’est un peu comme si Fifi Brindacier parlait de sexe et qu’elle avait une sœur jumelle.

Source : http://www.femina.ch/loisirs/deux-soeurs-de-michel-layaz